Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 novembre 2011 2 22 /11 /novembre /2011 22:56

degre-separation-facebook.jpgNous avons déjà parlé ici de  l'expérience du petit monde ou de la théorie des 6 degrés de séparation. Cette théorie peut aujourd'hui être mis en pratique sur Facebook compte tenu du nombre important d'inscrits (800 millions). La Facebook Data Team vient d'éditer les résultats d'une étude faite courant 2011 pour vérifier le nombre de degré de séparation entre deux inscrits de Facebook dans le monde.

Je ne pouvais laissez passer cela sans vous en parler dans cette rubrique théorie des réseaux sociaux, même s'il y a eu déjà de nombreuses publications sur les résultats de cette étude.

 

 

De 6 à 4,74 degrés de séparation :

Cette étude a été réalisée sur 721 millions de personnes inscrites sur Facebook, c'est la plus grande étude sur les réseaux sociaux jamais effectuée.

Ses résultats vont encore plus loin que ceux de Stanley Milgram dans son expérience du petit monde en 1967 et nous révèlent que nous nous situons en moyenne à 4,74 degrés de séparation de n'importe quel terrien inscrit sur Facebook. 6 degrés ce n'était déjà pas beaucoup, mais avec l'augmentation d'inscrits sur les réseaux sociaux et un nombre de contacts toujours croissants on peut imaginer que n'importe quelle personne est à notre portée.

 

Cette étude montre aussi qu'en se limitant à un pays, le monde devient forcément plus petit et le résultat montre que deux personnes ne sont plus séparés que par 3 degrés. Avec l'augmentation du nombre de contacts, les réseaux sociaux vont jouer un rôle de plus en plus important dans vos rencontres professionnelles.

 

Alors, je peux contacter qui je veux ?

Est-ce que ce résultat démontre que toutes personnes vous est accessible par les réseaux réseaux sociaux grands publics comme Facebook ou dans le cadre professionnel Viadéo ou LinkedIn ?

Je dirais que ce n'est pas si sûr. Déjà il faut que cette personne soit inscrite sur le même réseau que vous, c'est une évidence en effet.

Ensuite, admettons que vous soyez inscrits sur le même réseau : est-ce que vous pourrez facilement la rencontrer ?  Il faut prendre en compte d'autres critères : de position hiérarchique, de niveau de recommandation, de confiance ou tout simplement d'intérêt réciproque;

Il ne suffit pas d'être dans un même endroit avec quelqu'un pour tisser un lien voire une relation immédiate. Il reste donc à cultiver des liens solides avec votre réseau professionnel, afin que vos contacts vous découvrent, vous apprécient pour vos compétences et ce que vous êtes. Le poids de leur recommandation prendra alors tout son sens.

 

Même si ce chiffre est remarquable, il faut toujours garder en tête ce que signifie : amis sur Facebook, contact ou relations professionnels, connaissances, partenaires, collègues, pairs, famille, amis.

Autant de liens  qui s'exprimeront de façons différentes et que vous solliceterez aussi de différentes façons.

 

Vous pouvez retrouver les résultats de cette étude ici : Anatomy of facebook par Facebook data Team

 

Et vous, ca vous fait quoi d'être à 4,74 degré de séparation du prochain prix Nobel de la paix ?

Partager cet article

Repost0
20 novembre 2011 7 20 /11 /novembre /2011 21:47

Viadeo nous livre dans cette infographie les derniers chiffres de son activité et ses dernières statistiques. On a pu constater que depuis quelques jours la page d'accueil du réseau social professionnel français avait mis à jour le nombre de ses inscrits qui se montent désormais à 40 millions. Viadeo se place en challenger de LinkedIn, premier réseau social professionnel mondial, mais avec un positionnement de Viadeo différent privilégiant une adaptation locale par pays.

 

 

Une croissance soutenue :

Viadéo atteint les 40 millions d'utilisateurs dans le monde avec une position de leader en Europe avec 9 millions d'utilisateurs et bien sûr en France. Viadéo appuie sa stratégie de développement sur les pays émergeants comme le Brésil, l'Inde et la Chine.

La croissance du réseau social professionnel français reste soutenue avec 1 millions de nouveaux abonnés par mois.

 

 

Viadeo le réseau social professionnel multiculturel :

 

En chine Viadeo s'appelle Tianji et en Inde Apnacircle, il y a une volonté d'adaptation à la culture du pays. On peut noter aussi une utilisation des langues locales, il n'y a pas de suprématie de la langue anglaise puisque 5 langues font 85% des conversations : chinois, français, anglais, espagnol, portugais.

 

Infographie de Viadeo:

 

ViadeoGlobalFR 112011

 

Si cet article vous a aidé partagez-le, et inscrivez-vous à la Newsletter du blog et au flux RSS pour recevoir nos prochains articles.

En savoir plus, consulter l'actualité de l'Emploi 2.0 sur :

- Facebook : Emploi 2.0

- Scoopit : Emploi 2.0


Partager cet article

Repost0
15 novembre 2011 2 15 /11 /novembre /2011 21:40

reseaux-sociaux-emploi-2-0.jpgUne fois vos différentes identités numériques mises en place, comment entretenir une bonne visibilité au sein de son réseau et maintenir une bonne réputation numérique ? De nombreux paramètres interviennent, la question du temps accordé à vos médias sociaux est primordiale.  L'investissement dans le temps et la régularité de vos actions sont des éléments essentiels pour votre personal branding.

 

La régularité gage de présence et de visibilité :

Pour être visible, il faut se montrer comme dirait Monsieur de La Palisse, et c'est la règle sur les sites web, pour les blogs et aussi sur les réseaux sociaux.

Une action dans votre réseau social ( une publication, une modification de votre profil ou un commentaire )  va apparaitre sur le fil d'actualité ou la timeline de vos contacts, c'est un moyen de leur fournir des informations pertinentes et de se rappeler à leur bon souvenir. Attention toutefois à ce que vos actions ne dérangent pas votre réseau par une quantité trop importante de message et soient apparenter à du spam !

En renouvelant ces apparitions vous vous donnez toutes les chances d'être vu et plus l'on s'habitue à vous voir plus on se familiarise avec votre nom, votre visage et votre expertise métier, c'est à dire à votre marque personnelle. Pour partager des articles simplement sur Viadéo je vous rappelle ici l'utilisation du bouton Viadéoshare.

La présence et la visibilité sont vos armes pour fidéliser vos contacts, créer du lien social et recruter de nouveaux contacts. Comme dit l'adage "loin des yeux, loin du coeur" c'est encore vrai sur les médias sociaux.

 

 

La régularité gage de qualité pour votre réseau :

Un message sans réponse pendant plusieurs jours, une demande de contact non acceptée pendant des semaines ne laissera pas une très bonne impression à vos contacts, voire peut créer un doute sur votre motivation ou votre engagement.

En revanche, imaginez que vous répondiez régulièrement à vos messages et commentaires, que vous réagissier rapidement aux visites sur votre profil, enfin que vous commentiez dans la foulée les articles d'un groupe ou d'un hub, c'est pour vos contacts un gage de qualité, une marque personnelle à qui l'on peut faire confiance.

Même les moteurs de recherche en tiennent compte, des actions régulières sur vos pages ou vos profils sociaux vous permettront de conserver ou d'améliorer votre référencement.

 

 

La régularité est sans conteste une qualité pour le web 2.0 et les réseaux sociaux professionnels, je pense qu'elle favorise une bonne réputation sur le web. A chacun de trouver son rythme, sa fréquence en fonction de sa situation et de ses objectifs. En période de création ou de développement de votre réseau professionnel je pense que l'on à intérêt à se connecter quotidiennement.En période de recherche d'emploi vous pouvez passer en fonction de votre motivation pour ce support jusqu'à 1H par jour pour prendre de nouveau contact et être présent sur les groupes de discussion.

Ensuite planifier l'animation de votre réseau comme n'importe quel autre travail : un temps de lecture, une veille technique ou des appels téléphoniques. Cela deviendra vite une habitude et donc... une activité régulière.

 

Et vous quelle est votre fréquence d'utilisation des réseaux sociaux professionnels ?

 

Si cet article vous a aidé partagez-le, et inscrivez-vous à la Newsletter du blog et au flux RSS pour recevoir nos prochains articles.

En savoir plus, consulter l'actualité de l'Emploi 2.0 sur :

- Facebook : Emploi 2.0

- Scoopit : Emploi 2.0


 

Partager cet article

Repost0
14 novembre 2011 1 14 /11 /novembre /2011 12:05

erreur-reseaux-sociaux-viadeo-linkedin.jpgOn trouve assez facilement des articles listant les : "10 règles d'or des réseaux sociaux" j'ai ici-même déjà évoqué 10 idées pour animer son profil sur les réseaux sociaux professionnels. Mais on trouve plus rarement des contenus évoquant les erreurs à éviter. A partir de mon expérience et des ateliers de formation Viadeo que j'ai eu l'occasion d'animer je vous livre ici quelques une des erreurs à ne pas commettre sur les réseaux sociaux professionnels Viadéo et/ou LinkedIn.

 

 

Erreur n°1: "En recherche d'emploi" dans le titre du profil

Il est fréquent de voir dans le titre une expression mettant en avant le statut de demandeur d'emploi. Je rappelle que le titre de votre profil est l'élément le plus important pour les moteurs de recherches, il faut donc le soigner.

Pensez-vous que les recruteurs vont saisir dans les moteurs de recherche les termes : "En recherche d'emploi" ? Je ne le pense vraiment pas. De plus les cabinets de recrutement vous diront que c'est un élément qu'ils ne prennent pas en compte dans leur sélection (sauf en short list si l'entreprise est préssée par rapport à la disponibiilité immédiate).

Je pense aussi que cela n'éveille pas la curiosité du lecteur de votre profil. Donc banissez ces termes de votre titre et réservez cet emplacement à votre présentation professionnelle. Le statut de demandeur d'emploi n'est : ni une fonction, ni une compétence, ni une valeur recherchée par les recruteurs.

Dans la colonne de droite vous avez la possibilité de faire apparaitre : "Disponibilité : Immédiate", c'est une façon de faire connaitre votre situation.

 

Erreur n°2 : Se tromper de mot clé stratégique

Toujours pour le titre, il faut bien réfléchir à relier votre fonction ou votre poste à un vocabulaire stratégique pour les moteurs de recherche et pour les recruteurs. C'est la règle première du web 2.0.

Si je dis : "10 ans de développement web" en titre cela s'analyse comme une compétence de développeur, mais ne viendra pas en résultat d'une recherche de développeur.

De la même façon, bien réfléchir avant de mettre en poste : "développeuse", je ne sais pas si les recruteurs saisiront le masculin et le féminin pour leur requête.

Une seule règle : testez sur le moteur de recherche de Viadéo et LinkedIn les requêtes qui vous intéressent et analyser le résultat. Si vous n"apparaissez pas dans la première page (comme Google) analyser les profils devant vous et améliorer votre contenu pour gagner des places.

 

Erreur n°3 : Entrer en relation, avec un profil incomplet

Utiliser les réseaux sociaux avec méthode c'est-à-dire :

Je reçois souvent des demandes de contact de personnes que je ne connais pas avec des profils quasiment vide (juste un titre et quelques données) et sans photos. Avouez que ce n'est pas très motivant pour accepter ce contact, voire même complètement absurde. 

Le minimum est de se présenter correctement et le plus complètement possible pour pouvoir attirer ou intéresser votre nouveau contact.

 

Erreur n°4 : Demande de contact non personnalisée

Lorsque vous réalisez une demande de contact sur Viadeo (et généralement sur les autres réseaux sociaux) vous avez la possibilité de la personnaliser en écrivant un message à votre futur contact.

C'est mon côté "vieille France" direz-vous, mais je vous conseille de motivez dans ce message la raison de votre mise en contact. C'est déjà une manière d'engager la conversation et de créer du relationnel, plutôt que d'envoyer une demande automatique.

Et même si vous avez rencontré cette personne la veille dans une réunion ou un salon professionnel, ou que vous la connaissez déjà un peu, je vous assure qu'il est toujours plus agréable de recevoir un petit message personnalisé !
Sur les réseaux sociaux il s'agit de tisser du lien et de créer du relationnel ne l'oubliez jamais, la mise en contact n'est qu'une formalité.

 

Erreur n°5 : Pro-actif uniquement en période de recherche d'emploi

Ce sont les cabinets de recrutement qui le constatent : les profils sur Viadéo entrent en activité dès la période de chômage commencée ! c'est regrettable car un réseau doit se constituer et s'animer quand on en a pas besoin.
Un petit rappel : les réseaux sociaux professionnels n'ont pas pour vocation une recherche d'emploi. Je le répète encore ici. Ce sont des plateformes pour regrouper vos liens et connaissances professionnelles. Ces outils doivent vous accompagner tout au long de votre vie professionnelle et vous aider à maintenir actif votre réseau.

 

Erreur n°6 : Pas de photos, pas de promo !

Un profil sans photos c'est 10 fois moins de chance d'être vu, d'être remarqué et donc d'être choisi. Les réseaux sociaux parlent avant tout de relations et de liens humains quoi de plus naturel que d'avoir envie de voir le visage de son interlocuteur.

Sans photos, un profil ne se distingue pas de la masse dans un résultat de recherche et les études d'eyetracking montrent que les photos et les vidéos attirent en premier le regard sur les pages internet. Ne vous posez plus de question mettez un portrait qui vous ressemble, souriant et vous présentant dans une tenue en relation avec votre contexte professionnel.

Evitez aussi les photos en pied où l'on ne distingue pas très bien le visage.

 

Erreur n°7 : Je ne demande en contact que les recruteurs !

L'attention exclusivement portée sur les profils susceptibles de vous embaucher ( cabinets de recrutement, service des RH ou bien directeur de vos entreprises cibles) montre là encore votre obsession de la recherche d'emploi et non celle de vous créer un réseau à la recherche du marché caché de l'emploi.

L'information et le besoin peut venir de n'importe quel endroit souvent d'ailleurs de vos pairs dans l'entreprise convoitées.

On peut distinguer 5 types de contacts résumé dans ce mot mnémonique D.R.E.A.M. :

- les Décideurs,

- les Relayeurs d'information, de contacts,

- les Elèves ceux qui vont grandir, mais l'investissement est à plus long terme ,

- les Avertis : spécialistes experts dans tel ou tel domaine,

- enfin les Mentors, professeur ou ancien directeur avec lesquels vous avez gardé un lien fort.

 

Vous voyez tous ces contacts peuvent vous être utile dans votre progression.

 

Erreur n°8 : La course aux contacts.

Le nombre de vos contacts n'est pas un critère d'embauche, gardez le à l'esprit. Ce nombre va croître et est souvent représentatif de la durée de votre présence sur le réseau social et de votre activité sur le site.

Préférez les bons contacts, ceux qui collent à vos objectifs et que vous pouvez rencontrer en réel ( hé oui n'oubliez pas que c'est l'objectif premier d'une prise de contact.).

Avoir des contacts c'est bien, il faut ensuite les entretenir régulièrement pour tisser un lien de plus en plus fort.

 

Erreur n°9 : 4H tous les dimanches matins.

Vous savez qu'être présent sur les réseaux sociaux c'est un investissement en temps. Je ne vous apprends rien de nouveau! Mais faut-il y passer une demi-journée complète de temps en temps ou bien faut-il y aller tous les jours? La régularité est importante pour pouvoir se rendre visible, car vous ne savez pas non plus quand vos contacts sont présents sur le site.

De plus, si une action s'est passée dans la journée : une rencontre, une visite de votre profil, un message reçu, un article lu ou partagé,... il faut réagir vite, dans le feu de l'action.

Je m'explique : si quelqu'un que vous avez envie de contacter a visité votre profil, il vaut mieux lui laisser un message en suivant dans les 24 h, plutôt que une semaine après ou elle ne se rappelera vraisemblablement plus avoir consulté votre profil.

Voilà la réactivité est un élément qui fait mouche.

 

Erreur n°10 : Trop de recommandations, tue la recommandation. 

Nous ne sommes pas très fans en France des recommandations par rapport à nos voisins américains. En revanche les réseaux sociaux offrent cette possibilité il faut s'en saisir.

La recommandation supprême est bien sûr celle de votre boss, mais pas seulement une recommandation d'un collègue peut aussi montrer votre intégration et votre comportement dans l'entreprise.

Evitez surtout les recommandations croisées ( trop facile ;) ) et l'accumulation sur un poste de plusieurs recommandations.

On considère que 2 à 3 recommandations c'est bien pour tout un profil un profil, après ça devient louche et puis surtout une recommandation ça se prépare.

 

 

Voilà ces exemples très concrets pour vous aider à mieux calibrer vos profils et votre présence sur les réseaux sociaux Viadeo et LinkedIn.

Avez-vous des questions sur ce qu'il faut faire ou ne pas faire sur les réseaux sociaux professionnels ? Laissez-les en commentaires nous en discuterons.

 

 

 

 

Cet article vous a intéressé, merci de le recommander avec un Google +1 et de le partager sur Facebook, Twitter, Viadeo ou Linkedin.

Pour suivre nos prochains articles inscrivez-vous à la Newsletter et au flux RSS.


En savoir plus, consulter l'actualité de l'Emploi 2.0 sur :

- Facebook : Emploi 2.0 

- Scoopit : Emploi 2.0


et suivez mon activité sur :

- Twitter : @emarketer_31

- Scoopit : Best of des médias sociaux, Best of du Webmarketing, Best of  Ecommerce,

 - Viadeo et Linkedin,

 

Partager cet article

Repost0
9 novembre 2011 3 09 /11 /novembre /2011 22:45
viadeoshare-astuce-partage-viadéoEtre présent sur les réseaux sociaux professionnels c'est déjà bien, mais que faut-il faire ensuite. Nous avons vu récemment dans ce blog 10 idées pour animer vos réseaux sociaux. L'idée n°6 est de partager des articles, je la reprends ici pour vous présenter une façon rapide de partager des articles sur Viadeo avec le bouton de partage : Viadeoshare.

 

 

 

Partager des articles du net sur Viadeo :

Dans le Menu : Participer \ Actualités, vous pouvez éditer dans Viadeo un texte avec un lien qui renvoit vers une page, un article, ou une vidéo du web.

Ces actualités sont classées par thèmes, vous pouvez les partager voire même les commenter.

En revanche, il n'est pas très pratique quand on trouve un article sur le web, d'aller sur Viadeo, de se connecter, d'aller sur Actualités et de copier le lien.

Viadeo nous propose une solution toute simple.

 

Le bouton de partage : Viadeoshare :

C'est un Add-on développé par Viadeo, que vous placez dans votre barre de menu pour partager vos articles en un seul clic.

Découvrez Viadeoshare et comment l'utiliser, dans ce tutoriel vidéo :

 

 

Vous n'avez plus aucune excuse pour ne pas partager vos trouvailles avec votre réseau !

Vos contacts pourront laisser des commentaires, c'est une façon comme une autre d'entrer en contact.

 

Allez-vous utiliser Viadeoshare, si ce n'est déjà fait ?

 

 

Si cet article vous a aidé partagez-le, et inscrivez-vous à la Newsletter du blog et au flux RSS pour recevoir nos prochains articles.

En savoir plus, consulter l'actualité de l'Emploi 2.0 sur :

- Facebook : Emploi 2.0

- Scoopit : Emploi 2.0


 

Partager cet article

Repost0
23 octobre 2011 7 23 /10 /octobre /2011 18:01

viadeo-linkedin-reseaux-sociaux

Viadeo est le leader français des réseaux sociaux professionnels et LinkedIn le leader mondial du networking. Dans cette situation lequel des deux faut-il investir en France pour développer son réseau professionnel ? Peut-on délaisser LinkedIn au profit de Viadéo ? Avec de récents chiffres de Comscore et de l'Idate je vous propose de faire le point sur ces questions.

 

 

 

Viadeo leader francais des réseaux sociaux professionnels : 

En février 2011 Viadeo enregistre 35 millions d'inscrits dans le monde dont 4,5 millions en France. Pour son équivalent américain LinkedIn, même avec près de 101 millions d'inscrits dans le monde , il plafonne à 2,3 millions d'inscrits en France.

Incontestablement le réseau social créé en France en 2003 par Dan Serfaty et Thierry Lunati conserve sa première place. LinkedIn est généralement préconisé pour les français désirant s'expatrier ou mener une carrière à l'international.

  (Source : Réussir avec les réseaux sociaux - Jean-françois Ruiz 2011)

 

LinkedIn talonne Viadeo en France :

Une étude de Comscore sortie en juillet 2011 a attiré mon attention sur le nombre d'utilisateur de ces deux réseaux sociaux professionnels : Viadeo et LinkedIn ont eu respectivement 3 millions et 2,7 millions d'utilisateurs unique en ligne durant le mois de juin 2011 les plaçant ainsi au coude à coude sur le marché français du networking. 

Ces chiffres nous amènent à constater que de nombreux profils restent encore inactifs chez Viadéo. Ils seraient intéressant de connaitre le nombre de profils actifs communs aux deux réseaux professionnels, mais ce n'est pas une donnée accessible.

 

L'étude de Comscore donne aussi une répartition des professions dans les deux réseaux sociaux reproduite ci-dessous.

On remarque une prépondérance chez Viadéo de dirigrants ( artisans, commerçants et chef d'entreprise représentent 12% contre 6,2%) contre une meilleure représentation chez LinkedIn des cadres (36,9 contre 29,5%).

 

 

  ( source : www.comscore.com )

 

Une toute récente étude de l'Idate pour l'Association de l'économie numérique (Acsel) vient de présenter un baromètre des réseaux sociaux en France. Les réseaux sociaux professionnels sont utilisés par : 12% des internautes sur Viadéo et 9% des internautes sur LinkedIn. Là encore, l'écart entre les deux réseaux sociaux se réduit.

 

 

Même si Viadéo confirme sa position de leader en France, on ne peut rester focalisé sur le nombre de profils dont on constate tous les jours que beaucoup sont inactifs. Les derniers chiffres sur l'activité des deux réseaux professionnels nous confirment qu'en France il faut être présent à la fois sur Viadeo et LinkedIn.

Je dois moi-même constaté qu'en investissant principalement Viadéo, mais en étant présent aussi sur LinkedIn, j'ai eu autant d'opportunités pour mon business à partir de Viadéo que de LinkedIn. 

 

Et vous, avez-vous choisi Viadeo ou LinkedIn ? Quel est votre retour d'expérience sur ces deux réseaux sociaux professionnels ?

Partager cet article

Repost0
11 octobre 2011 2 11 /10 /octobre /2011 19:45

nouveaux-reseaux-sociaux-emploi.jpg

 

Depuis un an on assiste à une segmentation du marché des réseaux sociaux, qui a pour effet l'apparition de nombreux réseaux sociaux de niche. Les réseaux sociaux professionnnels n'échappent pas à cette tendance et depuis plusieurs mois j'ai mis de coté cette présentation qui sera forcément à compléter au fil du temps.

 

Mise à jour octobre 2014

de la liste des réseaux sociaux professionnels par métier.

 

 

Pourquoi un Réseau Social de Niche :

On a suffisamment lu ou entendu qu'il ne fallait pas multiplier l'utilisation des réseaux sociaux pour gagner en efficacité. Ce que je confirme, les journées ne sont pas extensibles. En revanche il est intéressant d'investir 3 types de réseaux complémentaires :

 

 

  • un réseau horizontal : il cible une fonction ou des compétences professionnelles tous secteurs confondus. Son objectif est la veille technique, l'échange d'expérience.

 

 

  • un réseau vertical : il cible un secteur, une filière. Il réunit les acteurs d'une filière pour faire du business, échanger sur des thématiques communes.

 

 

  • un réseau local : il peut être indépendant au projet professionnel, son objectif étant une implantation locale.

 

 

Ces réseaux d'ailleurs ne sont pas forcément sur internet :

- le réseau local peut être une association de sport,

- le réseau horizontal une association de cadre : exemple PUISSANCE CADRE à Toulouse,

- le réseau vertical : LA MELEE NUMERIQUE,  l'association des TIC en Midi-Pyrénées.

 

Si vous êtes dans la cible d'un de ces réseaux sociaux, il me semble intéressant de vous renseigner sur son contenu, le nombre d'inscrit, les entreprises présentes et de choisir ensuite de l'investir ou non.

Dans tous les cas les bonnes pratiques restent les mêmes sur tous les réseaux sociaux, vous devez apporter une grande importance à votre profil, puis contacter les personnes que vous connaissez puis tisser de nouveaux liens pour étendre votre réseau et vous faire connaitre, sans oublier la règle première : "Donner pour recevoir."

 

 

La Segmentation des Réseaux Sociaux :

La segmentation en marketing est le découpage d'un marché ou d'un secteur en sous-ensemble homogènes liés à une attente client ou à des critères spécifiques.

Les réseaux sociaux de niche détaillés ci-dessous ciblent :

  • l'âge,
  • l'emploi,
  • le secteur économique,
  • la profession,
  • la région.

qui sont les critères courants de segmentation.

 

 

Panorama des Réseaux sociaux Professionnels :

Parlons juste en introduction de LinkedIn qui est le premier réseau social professionnel au monde avec plus de 100 millions d'inscrits. En juin 2011, le traffic de LinkedIn aux USA a été supérieur à celui de Myspace (Source Comscore), c'est la première fois qu'un réseau social professionnel arrive en seconde position derrière Facebook. 

 

Vous retrouverez la liste des réseaux sociaux que j'ai retenu par segment ( je vous invite à la compléter en commentaire à la fin de cet article) :

 

  • Par Pays :

 Viadéo :

Aussi bizarre que cela vous paraisse Viadéo est un réseau social qui cible des pays avec leur langue et leur culture, c'est pour cela qu'il s'appelle Tianji en Chine, ou Apnacircle en Inde. En France nous partons avec une nécessité d'être présent sur Viadéo et LinkedIn, un américain ou un anglais n'a pas à faire ce choix.

 

  Xing.com :

Le pendant de notre Viadéo en allemagne.

 

 

  • Par Région :

 

 

Busibook : est le réseau social des manager du 13, Bouches-du-Rhone

 

Alsace.biz : est le réseau social professionnel des Alsaciens.

 

Faire des recherches google pour trouver les réseaux sociaux de votre région ou de votre ville, cela peut aussi favoriser les rencontres réelles.

 

 

  • Pour l'Emploi :

Worker : réseau social professionnel 100% emploi.

 

Qapa : ce site se propose de présenter automatiquement des candidatures pertinentes à des recruteurs à partir des renseignements du profil, grâce à son algorithme de "matching". Ce n'est pas à vrai dire un réseau social pour tisser du lien mais l'initiative est originale pour la signaler.

 

Tokkoro : est un réseau social tourné vers l'emploi et le recrutement.

 

Huzz : est un réseau social entièrement dédié à l'emploi, mixant la cvthèque des job boards avec l'intéraction humaine des réseaux sociaux professionnels comme LinkedIn et Viadéo.

 

 

  • Pour l'emploi des Jeunes :

Yupeek : le "fouineur" de jeune talent. Il est destiné aux jeunes diplômés ou aux étudiants pour trouver un emploi. L'avantage est que les entreprises qui viennent recruter sur ce site recherchent à embaucher des jeunes sans expérience. Si c'est votre cible n'hésitez pas.

 

Wizbii : est le réseau social prpofessionnel des jeunes qui entre dans la vie active, sa différence avec Yupeek est qu'il est orienté aussi vers l'entreprenariat et la création de projet.

 

 

  • Pour l'emploi des Seniors :

 Bitwiin : est le réseau social professionnel des seniors et des retraités qui cherchent une mission au un travail à temps partiel.

 

 

  • Par secteur d'activité : 

 Agrilink : est le réseau communautaire du monde agricole. Il propose de créer des sujets de discussions ou des projets pour créer le lien et favoriser l'échange d'expérience.

 

 Digikaa : est le réseau social pour les professionnels du digital.  tout récent il date de cet été.

 

 Direct.mieux-etre : le réseau social des professionnels du mieux-être dans les domaines de la psychothérapie, du développement personnel, du coaching et des techniques complémentaires de santé.

 

 Expertpublic : le réseau social professionnel des territoires et des collectivités territoriales.

 

 

Envimotion : le reseau social dédié aux acteurs clés du développement durable.

 

Pardessuslahaie : autre reseau social professionnel du monde agricole et de l'agriculture.

 

Talentpharmacie :  est le premier réseau social des pharmaciens et professionnels de la pharmacie.

 

Mupiz: le réseau social professionnel des musiciens.

 

Koolyss : le réseau social professionnel du spectacle vivant et des artistes.

 

 

 

Je n'ai pas pu utiliser tous les réseaux sociaux cités ici, heureusement d'ailleurs.

Si vous en connaissez d'autres ou si vous avez un témoignage à apporter sur ces nouveaux réseaux merci de laissez un commentaire qui sera utile pour les autres lecteurs.

 

Soyez toujours curieux des nouveautés de votre domaine, trouver le réseau social ou le média qui vous correspond, il est important de vous sentir bien avec les outils que vous utilisez.

Partager cet article

Repost0
2 octobre 2011 7 02 /10 /octobre /2011 18:19

Titre-balise-title-referencement.jpg Existe-t-il un lien entre le Titre de notre profil et la balise Title de notre page profil ? C'est primordial pour l'optimisation du référencement de notre profil sur ce Titre. Ce Titre est parfois un sujet de dilemne car il faut en quelques mots définir notre futur poste, notre fonction et donner la couleur de notre projet professionnel. Cela peut vite devenir un casse-tête si le vocabulaire de votre profession est riche, s'il faut tenir compte du secteur d'activité, faut-il restez franco-français ou peut-on utiliser de l'anglais... autant de questions cruciales car ce titre est le véritable sésame pour que notre page soit sélectionnées dans les résultats de recherche des recruteurs.

 

 

 

 

Titre de profil et Balise Title pour le référencement :

Le titre a son importance bien sûr parce qu'il vous présente, c'est la première chose que l'on voit sur votre profil de Viadéo ou LinkedIn.

Si l'on s'intéresse aux techniques d'optimisation de site internet, les pages du web ont une balise Title dans leur code html. Quand la page apparait en résultat dans Google, la première ligne du résultat en bleu qui pointe sur votre page est le contenu de cette balise Title.Cette balise est le critère le plus important d'une page web dans l'optimisation de son référencement.

Dans le cas de Viadéo la balise Title de votre page profil est :

 

Prénom Nom | Titre du profil

 

comme le montre la capture d'écran ci-dessous dans une recherche Google sur mon identité numérique :

Titre-profil-viadeo-referencement-copie-2.JPG

 

 

Votre profil Viadéo peut s'optimiser autour des mots clés de votre profil.

Doyoubuzz fonctionne aussi de la même façon.

 

Les paramètres de la balise Title :

Ce qu'il faut savoir c'est que cette balise à maximum 70 caractères il faut donc être pertinent sur ces 70 caractères moins le nombre de lettre de votre nom complet. Cela laisse une fourchette de 3 à 7 mots (sans compter les articles et prépositions).

Il faut donc aller à l'essentiel et mettre en premier les termes les plus importants par rapport à votre projet professionnel, pour être sûr de leur affichage dans le résultat et de leur prise en compte par les moteurs de recherche.

 

 

Optimiser le Titre de son profil pour le référencement :

J'ai rencontrer des titres de profil qui sont aberrants dans l'optique de la communication web 2.0.

 

Erreur n°1 : Des mots dans le titre qui n'ont rien à voir avec le poste ou la fonction à laquelle vous aspirez.

Le plus courant est : "En recherche d'emploi", ce titre ne renseigne en rien sur vos compétences en plus il ne vous définit pas.

Je pense que personne ne saisira dans les moteurs de recherche de Viadéo ou de Google : "candidat en recherche d'emploi". Pour ma part je trouve que cela n'éveille pas la curiosité du recruteur à votre égard.
Ou bien : " 10 ans d'experience en clientèle BtoB" : si ce titre peut parler à la lecture d'un CV, en web 2.0 il n'y a aucune chance qu'il ressorte dans les premiers résultats sur une requête du type "commercial BtoB".

 

Erreur n°2 : Confusion entre la fonction et la matière.

J'ai vu un jour ce titre : "Développement PHP / HTML",il s'agit bien d'un vocabulaire professionnel tout à fait intelligible à la lecture, mais si l'on se place en tant que recruteur la requête se fera plutôt de la façon suivante "Développeur PHP ou HTML", c'est un détail très important pour apparaître dans des résultats de recherche.

 

Erreur n°3 : Mettre en avant ses responsabilités et pas son domaine de compétence ?

Certains Freelance ou consultants indépendant mettent en titre : "Gérant de la société X" ou "Fondateur de la société", là encore le Titre du profil n'est pas l'endroit pour détailler vos responsabilités ou votre statut juridique. Si l'on se projète en vu de sortir sur des résultats de requêtes, il est plus intéressant de se positionner sur vos domaines de compétences.

 

Cas des doubles casquettes :

Rien de plus difficile que les doubles compétences, j'ai souvent cette question et c'est toujours une difficulté car il faut souvent en choisir une au détriment de l'autre. Votre titre et votre profil sera optimisé pour un univers professionnel définit à l'avance, avec un vocabulaire et une sémantique orientée vers un objectif unique.

Si la deuxième compétence est proche professionnellement on peut aligner 2 fonctions à la suite :

 

Ex : "Trafic manager - Community manager" ce n'est pas du tout le même métier mais on reste dans l'univers du web. Associer aussi les fonctions : " Secrétaire / Assistante juridique" cela n'est pas gênant.

 

Si les univers professionnels sont très différents (ça existe!), je conseille plutôt d'avoir 2 profils avec 2 réseaux différents. A vous de voir par la suite les liens que vous pourrez faire.

 

 

Après ces retours d'expérience je pense que vous verrez le Titre de votre profil différemment.

Et n'oubliez jamais de tester différentes requêtes sur les moteurs de recherche de Viadéo et LinkedIn : sur votre profession, vos mots clés stratégiques, votre région pour voir comment et où vous apparaissez.

Regardez qui apparait avant vous et étudiez leur profil, leur identité numérique pour comprendre leur positionnement, puis modifier votre profil.

De proche en proche vous améliorerez votre positionnement sur les réseaux sociaux.

 

Et vous, allez-vous modifier votre titre suite à cet article ? Donnez-nous en commentaire vos idées de modification, cela pourra aider d'autres candidats.

Partager cet article

Repost0
21 septembre 2011 3 21 /09 /septembre /2011 20:38

réseau social professionnel LinkedIn ViadeoIl ne suffit pas de créer un compte sur un rédeau social professionnel pour avoir une  identité numérique visible, encore faut-il être pro-actif et savoir animer son réseau. Cet article vous donne 10 pistes pour le faire ! Mais comme toujours le bon sens et la réflexion doit être à l'origine de nos actions. Toutes ces idées sont à adapter à votre situation à votre secteur d'activité et vous en trouverez d'autres plus personnelles et donc très efficaces.

 

Idée n°1 : Mettre à jour son profil

En mettant à jour votre profil tous vos contacts en seront avisés par leur news ou dans leur fil d'actualité. Cette mise à jour doit correspondre à un nouvel élément dans votre parcours : stage, formation continu, changement de poste ou bien à un complément d'information apporté à une expérience professionnelle ou à votre présentation.

Votre profil est vivant, il se construit avec vous. Toutefois n'abusez pas, une modification de profil tous les jours sera vite remarquée au mieux comme un signe d'instabilité au pire comme du spam !

 

Idée n°2 : Investir les Hubs / Groupes

Que ce soit les hubs sur Viadéo ou les groupes de discussions pour LinkedIn ce sont des endroits d'expressions privilégiés. Vous pourrez éditer des articles, sur des sujets professionnels ou d'actualités, que vous donneront l'occasion de montrer vos connaissances ou votre expertise dans un domaine.

Vous pouvez aussi laissez des commentaires dans ces Hubs ou ces groupes. Ces commentaires permettent souvent des discussions très pertinentes à la façon d'un forum. Tous les lecteurs ou participants pourront visiter votre profil et vous contacter.

En revanche, laissez des commentaires avec du contenu : des retours d'expérience, des critiques constructives, des renvois vers d'autres articles du web. Ne répondez pas par un simple : "Tout à fait d'accord" ou "Super article ! ;)" qui ne fera pas avancer le Schmilblick !

C'est un excellent moyen pour avoir une bonne eréputation.

 

 

Idée n°3 : Poser ou répondre à une question

Les réseaux sociaux professionnels offrent aussi la possibilité de poser des questions allant du fonctionnement du site à des questions de marketing, de vente, de RH ou plus techniques. Poser une question donne la possibilité à des experts de s'exprimer et répondre à une question vous donne la possibilité d'aider quelqu'un en montrant votre connaissance du sujet.

De la même façon que les hubs ou groupe de discussion, cette activité d'édition vous rend visible et attire des lecteurs ciblés.

 


Idée n°4 : Le message gratuit

Un de nos défauts est de contacter une personne uniquement quand on en a besoin. Alors, ne laissez pas passer l'occasion d'envoyer un message amical, il sera remarqué et vous en retirerez un crédit positif.

Au-delà de la date d'anniversaire, il y a d'autres occasions pour féliciter quelqu'un ou envoyer ce type de message : un ancien collègue a eu une promotion, un de vos contacts vient de changer de société, ...

Par exemple : vous avez reçu une invitation à un évènement animé par l'un de vos contacts.  Vous ne pouvez pas y aller, faites lui une réponse personnalisée en lui souhaitant une bonne réussite pour cet évènement.

C'est ce que j'appelle le message gratuit : il ne demande rien, il n'est pas attendu, il n'appelle aucune réponse... mais il est positif pour votre capital social.

 

 

Idée n°5 : Liez vos comptes avec Twitter

La plupart des réseaux sociaux Facebook, Viadéo, LinkedIn se lient facilement avec un compte Twitter. Cela a plusieurs avantages.

Si vous utilisez déjà Twitter alors vous pourrez choisir de diffuser certains de vos tweets sur le fil d'actualité de vos réseaux sociaux professionnels. Le plus souvent des partages de lectures sur le web.

Si vous n'utilisez pas Twitter c'est l'occasion de créer votre compte et les news que vous diffusez sur vos comptes professionnels viendront alimenter votre compte Twitter. Cela permet de vous rendre visible sur Twitter pour attirer et rencontrer de nouveaux professionnels.

 

 

Idée n°6 : Partagez vos lectures

 Vos recherches et votre veille sur le web dans votre domaine d'activité est une mine d'information pour votre réseau.

Vous avez trouvé une source intéressante (blog, forum, article, vidéo, conférence, livre,...) apprenez à la partager avec vos réseaux sociaux professionnels soit directement grâce aux boutons de partage que l'on trouve sur les sites :

 

 

ou à l'aide de Add-on que vous pouvez ajouter à votre navigateur ( ex : Addthis).

 


Idée n°7 : Commentez des Blogs

Les blogs sont une mine d'information dans tous les domaines. Vous pouvez partager des articles de blogs sur vos réseaux sociaux professionnels comme vu précédemment dans l'Idée n°6, mais vous pouvez aussi laissez des commentaires.

Comme pour les hubs et les groupes de discussion le commentaire doit être pertinent et apporter un plus par rapport à l'article. La plupart des blogs vous donnent la possibilité de mettre votre nom et prénom, de faire apparaitre un profil ou de placer un lien vers votre site internet. Si vous n'avez pas de site internet, inscrivez l'adresse publique de votre profil de Viadéo ou de LinkedIn, ainsi les internautes qui liront votre commentaire pourront remonter jusqu'à votre profil professionnel.

 

 

Idée n°8 : Communiquer les adresses de vos profils

Tous les profils ou pages de vos réseaux sociaux ont une adresse url du type :

- pour Viadéo : http://www.viadeo.com/fr/profile/bernard.martinez1

- pour LinkedIn : http://fr.linkedin.com/pub/bernard-martinez/11/442/284

- pour Twitter : @emarketer_31 (où vous pouvez suivre ma Timeline sur Twitter)

- pour Facebook : http://www.facebook.com/bernardmartinez31

- pour la page Facebook : http://www.facebook.com/emploi2.0 (où vous pourrez faire un petit Like pour ce blog )

 

Réalisez un maillage entre vos différents comptes utilisés à des fins professionnelles.

Placez aussi les adresses de vos profils, notamment Viadéo et LinkedIn,  dans tous les endroits stratégiques : dans vos emails, dans les profils des autres réseaux sociaux, sur vos cartes de visite, dans vos commentaires professionnels sur le net.

 

 

Idée n°9 : Réagir rapidement à un contact

L'investissement sur les réseaux sociaux professionnels demande du temps, mais aussi de la régularité pour réagir rapidement à un évènement.

Vous découvrez une visite de votre profil par un salarié d'une entreprise que vous convoitez ou d'un profil qui vous intéresse, si cette visite a plus d'une semaine il y a peu de chance que votre contact potentiel se souvienne de vous. Si sa visite date de la veile, vous pouvez lui envoyer un message pour le solliciter pour une rencontre ou un échange téléphonique pour obtenir des informations sur sa société. Ne contactez pas quelqu'un sur le seul fait qu'il est vu votre profil, trouvé une idée pour créer le dialogue, la visite est l'opportunité que vous saisissez (mais en sous-texte si je puis dire...)

Certaines personnes ont accepté des mises en relation des semaines, voire des mois après ma demande. Première conclusion : elles ne sont pas très actives sur les réseaux sociaux, et deuxième conclusion : tant que vous n'avez pas de refus de votre demande de contact vous ne pouvez rien conclure.

 

 

Idée n°10 : Cibler de nouveaux contacts

La recherche de nouveaux contacts est l'objet premier des réseaux sociaux professionnels, et le moteur de recherche de Viadéo ou de LinkedIn vous permet de trouver tous les profils inscrits : par nom, par société, par poste, par région... Là encore c'est une mine pour essayer d'entrer en contact avec les entreprises de notre région ou des postes clés.

Si vous avez déjà rencontré la personne, échangé une carte de visite ou même juste été présenté la demande de contact est naturelle ( dans un laps de temps raisonnable : cf. Idée n°9).

Dans les autres cas vous pouvez envoyer un simple message par le biais du réseau qui est moins intrusif et vous permet d'exposer votre projet ou votre intérêt pour le profil.

 

Il y a certainement bien d'autres façons d'animer son profil : ajouter des applications, partager des présentations Power-Point, etc... J'en garde encore sous le coude pour une autre fois. Une dernière chose : n'appliquez pas tous ce que vous lisez à la lettre comme des recettes de cuisine. Appliquez une astuce ou un conseil si elle trouve une résonnance en vous, les profils de vos réseaux sociaux professionnels reflètent aussi votre savoir être.

 

Et vous que faites-vous pour animer vos réseaux sociaux professionnels ? Dites-nous tout ça en commentaire pour aider d'autres lecteurs.

Partager cet article

Repost0
13 septembre 2011 2 13 /09 /septembre /2011 17:29

Les ateliers de formation que j'anime et mes rencontres professionnelles m'ont fait souvent apparaitre des idées reçues sur les réseaux sociaux qui révèlent les peurs, la méconnaissance, ou les fantasmes dont ces outils font l'objet. Je vous propose d'explorer quelques unes de ces idées recues que j'ai croisées.

 

   

Idée recue n°1 : "Les réseaux sociaux, c'est dangereux !"

 

La peur des réseaux sociaux et en général du web est de ne plus pouvoir contrôler ses données personnelles, son image ou son e-reputation, dans un cadre professionnel c’est notre objet ici.


Je pense que cette peur vient de quelques faits divers très médiatisés générés par Facebook. Lorsque l’on regarde de près ces histoires il y a souvent à la base une exposition publique de la vie privée, un mensonge, ou des propos dénigrants. Je n’ai pour l’instant aucun témoignage où Viadéo et LinkedIn aurait nuit à une candidature ou à une carrière (si vous en connaissez n’hésitez pas à écrire un commentaire cela m'intéresse ! ).

 

Il faut être conscient que tout ce qui est publié sur internet est gravé dans le marbre. Partez du principe que tout ce que vous éditez sur le net sous votre nom et prénom, ce qui est le cas pour les réseaux sociaux, est du domaine public ( même si vous êtes seul derrière votre écran et que personne n'est là pour vous voir! ). C'est comme si vous faisiez de l'affichage public avec vos coordonnées personnelles en bas de l'affiche.

Votre liberté d’expression est respectée, soyez en mesure d’assumer ce que vous éditez sur le web sous votre propre nom. Cela est valable pour votre cv numérique mais aussi jusqu’au commentaire d’un forum ou d’un chat.

 

Finalement, notre identité numérique n’est pas si virtuelle que cela elle est juste dématérialisée mais il s’agit bien de rapport humain et de communication. La nétiquette n’est rien d’autre que du savoir vivre, de la politesse et de l’étique appliquée au web.


A propos d’étique, sachez que les professionnels du recrutement en ont une aussi, et même si tous font des recherches sur votre identité numérique nombre d’entre eux s’accordent pour n’utiliser dans leur recrutement que des éléments en rapport avec votre univers professionnel. Je vous incite à découvrir l'association "A compétence égale" qui a édité une Charte réseaux sociaux, internet, vie privée et recrutement avec la liste des professionnel qui l'ont signée. Cette charte peut vous aider lors d'un entretien si une allusion est faite à un élément que vous jugez privé et n'ayant aucune incidence sur votre profil professionnel.

 

Cette peur est aussi liée à des problèmes de confidentialité de vos données personnelles. Je vous engage quelquesoit le média social que vous utilisez à chercher les rubriques : préférences et confidentialité généralement situées en haut à droite ou avec les paramètres de votre profil. C'est à vous de choisir : QUI a accès à QUOI. Par défaut ces paramètres sont souvent ouverts, il est important d'y consacrer un peu de temps pour avoir le moins de surprise possible.

 

 

Idée reçue n°2 : "Il y a de faux profils..."

J'avoue être sidéré quand j'entends ces propos. Les personnes m'expliquent généralement que ces faux profils servent de remplissage et permettent de faire de fausses visites dans l'objectif de générer un abonnement. Je ne dis pas que ces pratiques "borderline" n'existent pas sur d'autres sites et dans d'autres secteurs, mais sur des médias qui ont plusieurs millions voir centaines de millions d'inscrits je n'en vois pas l'intérêt.

 

Et si vous doutez de la personne qui vous contacte apprenez à la découvrir, à voir les relations que vous avez en commun, à suivre son identité numérique en la googlant... et si vous doutez encore de son existence rencontrez la ou appelez la au téléphonne.

N'oublions pas qu'il s'agit de construire son réseau professionnel, un réseau concret et réel, prévilégiez des échanges concrets et de qualité et vos doutes sur votre interlocuteur s'envoleront en fumée.

 

 

Idée reçue n°3 : "les rencontres virtuelles n'apportent rien..."

Je le dis et le répète je ne considère pas les contacts sur les réseaux sociaux comme des contacts virtuels. Ce qui est virtuel ce sont les jeux vidéos, un environnement comme Second life, le chat robot pour des clients d'un site d'e-commerce...

Je préfère parler de contacts dématérialisés. Lorsque j'utilise mon téléphone je m'adresse à quelqu'un je n'ai pas l'impression que ce soit virtuel et j'y mets les formes nécessaire en commençant par "Bonjour" !

 

Il n'y a rien de plus réel sur les réseaux sociaux qu'une visite de votre profil, qu'une demande de mise en relation, qu'un message envoyé dans un hub. D'ailleurs le but de ces mises en contacts est bien de provoquer des rencontres réelles pour se connaitre et échanger sur les domaines qui nous réunis.

 

Ce que l'on rencontre souvent en revanche, c'est l'accumulation de contacts ou l'attente passive d'opportunité. Vous devez d'abord nourrir votre réseau, avoir du crédit auprès de vos contacts et vous verrez que le retour n'est pas virtuel. Il peut vous apporter de belles surprises.

 

 

Idée reçue n°4 : "Les réseaux sociaux c'est pour les cadres et l'élite."

 

Même si les réseaux sociaux professionnels ont été investi en premier par les cadres et les secteur du marketing et des TIC, cela ne veut pas dire qu'ils leurs sont réservés.

 

Avec environ 4,5 millions de professionnels français inscrits sur Viadéo tous les univers sont représentés, certains plus que d'autres bien sûr. Je connais des assistantes commerciales, des personnes dans le domaine de l'insertion et du social et même un aprenti boulanger qui ont été recrutés par Viadéo.

 

L'important n'est pas votre secteur d'activité ou votre niveau dans l'échelle sociale mais la personne que vous êtes et comment vous le faites savoir. En ce sens je trouve que le web 2.0 est un formidable outil d'égalité des chances. Il donne accès à de l'information, à des professionnels difficilement accessible autrement, à une visibilité plus riche qu'une candidature spontanée et formatée.

 

Lorsque vous choisissez un média social vérifiez aussi un minimum l'adéquation de votre projet professionnel avec le contenu du site. Il existe de nombreux réseaux sociaux segmentés en fonction de l'âge, du secteur, de la profession, cherchez celui où vous pourrez le mieux vous épanouir.

 

 

Idées recue n°5 :"Les réseaux sociaux: c'est pour les jeunes !"

Détrompez-vous, là encore c'est une idée toute faite, il y a de tout sur les réseaux sociaux et pas que des jeunes !

Quand je parle de "jeune", je fais référence à la génération Y (né entre 1980 et 1999, grosso modo les moins de 30 ans) que l'on considère comme ayant toujours vécu avec internet.

 

Quelques chiffres qui donnent à réfléchir :

 

- Facebook attire une population française hétérogène de 15 à 44 ans, et les plus de 55 ans représentent 16% . (Etude comscore)

 

- L'âge médian de Viadéo est de 33 ans : il y a autant de personnes inscrites de + de 33 ans que de personnes inscrites de moins de 33 ans. (source Viadéo)

 

et n'oubliez pas, avec le temps ces chiffres et ces moyennes augmentent.

Ne vous posez pas de fausses questions, si vous avez envie et que vous êtes motivé pour utiliser le web et les réseaux sociaux : votre âge, votre poids, ou votre religion ne vous l'empêche pas  .

 

 

 

Si vous avez perdu quelques uns des apriori que vous aviez sur les réseaux sociaux, l'objectif de ce post est atteint !

Si vous avez d'autres objections laissez les en commentaires nous en discuterons.

Partager cet article

Repost0

Devenez Fan d'Emploi2.0